25 mars 2022

Purple Day : l’Hôtel de Ville illuminé en violet en soutien aux malades souffrant d'épilepsie

Samedi 26 mars, en illuminant l’Hôtel de Ville en violet, couleur officielle du mouvement international de soutien aux victimes de l'épilepsie, la Ville de Pau soutient les 650 000 patients souffrant de cette maladie en France.

Cette journée mondiale d’information et de sensibilisation à l’épilepsie a été créée en 2008 au Canada par Cassidy Megan, une petite fille alors âgée de 9 ans, souffrant elle-même d'épilepsie. Le principe : porter du violet, la couleur de l’épilepsie, en signe de soutien aux patients.

La Ville de Pau apporte son soutien à l’opération Purple Day en réponse à la sollicitation de la Fondation Française pour la Recherche sur l’Épilepsie (FFRE). En France, c’est la mairie de Nancy qui, en 2019, s’est engagée en se mettant aux couleurs du Purple Day.

Pourquoi cette opération ?

Avec près de 1% de la population touchée, l’épilepsie est la deuxième maladie neurologique invalidante après l’Alzheimer. Sa particularité est d’exister sous de multiples formes et de faire l’objet d’une méconnaissance dont il résulte beaucoup de discriminations. Ainsi 70% des Français ne savent pas que c’est une maladie neurologique et 72% sont prêts à discriminer une personne épileptique… trois millions de personnes en France sont concernées en comptant les aidants, les familles de patients.

Pourquoi cette date ?

Son objectif est d'amener les gens à parler d'épilepsie afin de lutter contre les idées reçues, et que les personnes atteintes se sentent moins seules. La lavande, de couleur violette, étant la fleur officielle de l'épilepsie, il est d'usage, à l’occasion du Purple Day, de porter du violet pour montrer sa solidarité avec les personnes épileptiques. Chaque année des évènements sont organisés à cette occasion, en signe de soutien. Dans de nombreux endroits dans le monde, des monuments publics s’affichent en violet ce jour-là pour montrer leur soutien.