10 septembre 2019
  • Partager

Qui a tué mon père

Après "En finir" avec Eddy Bellegueule (2014) et Histoire de la violence (2016), Édouard Louis, révélation fulgurante du milieu littéraire de ces dernières années, a écrit "Qui a tué mon père" à l’invitation du metteur en scène et directeur du Théâtre national de Strasbourg Stanislas Nordey.

Cet événement est proposé par l'association : Espaces pluriels

Espaces pluriels

Thématique : Culture, pratiques d’activités artistiques, culturelles

Type de public : Tout public Voir la page de l'association

Adresse
17 Avenue de Saragosse, Pau, France

Date
mardi 22 octobre 2019

Téléphone
0559841193

Tarifs
Plein 23€ / adhérent 19€ / réduit 14€

Horaires
20h30

Le texte est, d’une part, un magnifique chant d’amour et de réconciliation, une plongée dans la mémoire, un retour à l’enfance et, d’autre part, un pamphlet politique écrit dans l’urgence et la nécessité, dans le feu, comme le dit lui-même Édouard Louis. Avec ce texte brûlant au carrefour de l’intime et du politique, l’écrivain s’engage dans ce qu’il nomme une « littérature de la confrontation ». Qui sont les gens qu’on appelle « les classes populaires » et que les hommes et femmes politiques méprisent avec un tel cynisme ? La figure du père écrasé par la violence sociale et privé de parole se démultiplie tandis que le décor minimal imaginé par Emmanuel Clolus, collaborateur également de Wajdi Mouawad, se peuple de mannequins.