17 janvier 2019
  • Partager

Repenser le patrimoine, hier et aujourd’hui, le génie de John Ruskin

Conférence par Jérôme Bastianelli (Directeur général délégué du musée du quai Branly), vendredi 8 février, 17h30, à l'amphi 3 (bâtiment Lettres, Université de Pau).

Adresse
Université de Pau et des Pays de l'Adour, Avenue de l'Université, Pau, France

Date
vendredi 08 février 2019

Téléphone
05 59 30 45 07

Tarifs
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Horaires
17h30

S’il se fit tout d’abord connaitre comme un critique d’art, et notamment comme un inconditionnel admirateur de William Turner, John Ruskin publia également, dès sa jeunesse, plusieurs textes destinés à attirer l’attention de ses contemporains sur la nécessité de préserver le patrimoine architectural. L’un des plus percutants de ces plaidoyers est un article qu’il fit paraitre en 1854, à l’occasion de l’ouverture, au sud de Londres, du Palais de cristal, gigantesque serre destinée à accueillir des plantes, des moulages de sculptures, des squelettes de dinosaure et un vaste auditorium. Dans ce texte, Ruskin s’étonne du faste avec lequel le Palais fut ouvert et regrette que, dans le même temps, on laisse tomber en ruine des églises et des bâtiments historiques. A la fois critique sociale et exposé lyrique, l’article se conclut par un appel à la générosité publique pour sauvegarder ce patrimoine bâti, avant qu’il ne soit trop tard. Au travers de l’analyse de cet article, on étudiera les préoccupations patrimoniales de John Ruskin, qui trouvent un écho aujourd’hui encore, à l’heure, par exemple, de l’organisation d’un Loto du patrimoine.