28 décembre 2020
  • Partager

Séquence : trianguler avec Marinette et Henri Cueco dans l'exposition Ici commence le chemin des montagnes #Paysages

Marinette et Henri Cueco représentent le langage poétique des plantes dans des œuvres intimes et sensibles.

Nom
Séquence : trianguler avec Marinette et Henri Cueco dans l'exposition Ici commence le chemin des montagnes #Paysages

Adresse
Musée des Beaux-Arts de Pau, Rue Mathieu Lalanne, Pau, France

Téléphone
05 59 27 33 02

Tarifs
Entrée gratuite - port du masque obligatoire

Horaires
Du mardi au dimanche de 11h à 18h Suite aux annonces gouvernementales, le musée des Beaux-Arts de Pau est temporairement fermé au public.

Festonner, nouer, entrelacer avec Marinette Cueco

Marinette Cueco collecte, au fil des saisons, des végétaux qu’elle prépare puis façonne patiemment. Tissant, nouant, tressant, tricotant, entrelaçant ou crochetant ces matériaux, elle met en œuvre des savoir-faire qui permettent de maintenir ensemble des fibres textiles.

Chacune de ses fragiles compositions révèle les potentialités graphiques de la plante choisie. Elle obtient tantôt une fine dentelle de graminées à l’aspect aérien et rêche, ou bien utilisant la souplesse de tiges de jonc, un « tissu » de mailles régulières ponctué par endroits de festons. D’un geste lent et continu, répétitif et sensible l’artiste révèle à partir de « ces petits brins de rien, qu’on foule aux pieds, qu’on méprise, des trésors magnifiques de couleurs, de matières, de formes ». Elle affirme retrouver dans sa pratique la relation qu’entretiennent les arts premiers avec les éléments naturels. (notice du Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA)

«Ce que je fais résulte plutôt d’une manière d’être que d’un apprentissage. Ma relation avec la nature vient de mon enfance à la campagne et de mon intimité avec les minéraux et les végétaux. (…) Les gestes les plus simples, les plus primitifs sans autre outil que la main sont très efficaces dans la recherche des formes nouvelles», dit-elle.

Photographie : Marinette Cueco au travail dans son atelier - Droits réservés

Herbes-Paysages dessinés avec Henri Cueco

Personnalité marquante de la Figuration narrative, cofondateur de la Coopérative des Malassis (1970-1978), au sein de laquelle il développe une pratique collective de la peinture puisant dans l’imagerie de masse détournée à des fins critiques, politiques, sociales et économiques, Henri Cueco n’a cependant jamais cessé de conduire un travail individuel.

Au sujet des dessins et peintures qui constituent l’ample cycle des “Herbes/Paysages dessinés”, qui ne se conclura qu’en 1987, il indique : « J’ai commencé ce travail en 1976. J’ai fait un dessin qui a duré tout l’été. Je n’en sortais pas de ces quelques mètres carrés d’herbe. J’avais envie de repartir à zéro, de voir, de revoir directement les choses. Il se trouve qu’à ce moment-là, autour de moi, c’était de l’herbe. L’herbe devant mon atelier limousin. Ce que je vois au ras des pieds quand la porte coulissante est grande ouverte. Ce n’est ni du gazon, ni une herbe sauvage, c’est une herbe ordinaire, de n’importe où. Je l’ai vue comme un objet simple, terriblement complexe en fait, passionnément indifférent. »

/Catalogue de l’exposition “Cueco”. Paris, Pavillon des Arts, 1985.

Photographie : Henri Cueco dans son atelier, le 17 septembre 2003, à Montmagny (Val-d’Oise). FRANCOIS GUILLOT / AFP - Droits réservés

Vue de l'exposition « Ici commence le chemin des montagnes # Paysages », Pau, Musée des Beaux-Arts - Droits réservés M+B

Observer les herbes sages et folles dans l'exposition

8 photos

Focus sur un artiste : Victor Galos, un amoureux de la nature et du Béarn
Focus sur un artiste : peindre et courir avec Paul Iratzoquy
Séquence : regarder la mer avec l'exposition
Chronique d'un montage d'exposition au musée des Beaux-Arts