09 mai 2019
  • Partager

"A Pau, on se sent en sécurité", affirme le Préfet Eric Spitz

Baisse de la délinquance, coopération efficace entre la Police Nationale et la Police Municipale, actions renforcées par la Police de Sécurité du Quotidien : ces éléments contribuent à faire de Pau "une ville sûre", a expliqué le préfet Eric Spitz devant le Conseil Local de Sécurité et de Prévention.

Nom
Police Municipale

Adresse
1 Rue Lapouble, 64000 Pau

Téléphone
05 59 82 82 92

« Avec le comparatif que j’ai avec d’autres villes, Pau est une ville sûre, où on se sent en sécurité » : Préfet des Pyrénées-Atlantiques, Eric Spitz a ainsi conclu le Conseil Local de Sécurité et Prévention, qui réunit les acteurs de terrain.

Sur le même ton, la Procureure de la République Cécile Gensac a confirmé les chiffres satisfaisants : -5% de la délinquance sur l'année 2019, et des bases supérieures encore sur le premier trimestre 2019. Les atteintes aux biens sont en baisse de 10% dans Pau, de 7% dans l'ensemble de la zone police. Un premier bilan positif dû, selon le Préfet, "aux effets de la dernière convention entre les polices nationales et municipales."

Une convention renouvelée par François Bayrou, Maire de Pau, et Eric Spitz. En préalable, François Bayrou insistait sur l'action commune de la Police Nationale et de la Police Municipale : "Un travail accompli ensemble, simultanément, avec des unités mixtes, à partir d'outils originaux comme la vidéo-surveillance qui a permis de résoudre 137 affaires en deux ans !" Soit une affaire sur deux résolue grâce à la saisine des images.

Le développement des Travaux d'Intérêt Général dans Pau, la préparation d'un Conseil de Tranquillité Nocturne constituent d'autres missions qui contribuent à rendre Pau encore plus sûre.

- 5%

"La délinquance est en baisse générale de 5%", annonce Brigitte Pommereau, la directrice départementale de la sécurité publique (DDSP). Une baisse de 5 % supplémentaires est enregistrée au premier trimestre 2019. La délinquance de voie publique a baissé de 9 % en 2018. Cette diminution est de 18% depuis le début 2019.

La convention de coordination entre les polices nationale et municipale reconduite jusqu'en 2022

Renouvelée pour trois ans le 2 mai 2019, la convention de coordination entre les polices nationale et municipale prévoit notamment :

  • la mise en place de moyens radio communs
  • le développement de la participation citoyenne pour la prévention des cambriolages
  • la mise en place d'un report des images de vidéo-protection vers le commissariat de manière à permettre, sur demande, le visionnage d'un événement
  • la mise à jour des horaires des policiers municipaux
  • la mise en place d'une brigade cynophile de trois agents, essentiellement la nuit.

La nouvelle convention tient compte de l'évolution de la Police Municipale et de ses missions : horaires d'activité étendus la nuit et les week-ends, nouveaux armements, nouveaux équipements.

A lire sur le même sujet