© CHAMSS AROUISE - studio d'architecture
© CHAMSS AROUISE - studio d'architecture

Rives du Gave, un projet urbain novateur

Publié le 09 février 2024 | Mis à jour le 15 février 2024
Le projet Rives du Gave s'étend sur Pau, Bizanos, Gelos et Mazères-Lezons. Il s'agit de créer un quartier mixte, de qualité, cohérent, présentant une unité architecturale et esthétique.

Genèse et enjeux du projet

L’étude Rives du Gave de Pau vise à construire les conditions d’urbanisation d’un site de plus de 35 hectares partiellement en friche entre la gare de Pau, le centre de Bizanos et les rives du Gave de Pau.

Le périmètre du projet présente une inscription territoriale double. Il jouit d’une situation centrale, à proximité de la gare et en contrebas du boulevard des Pyrénées. Il est également inscrit dans le lit majeur du gave de Pau, un espace doté de caractéristiques paysagères fortes mais aussi lieu d’une urbanité plus récente et plus fragmentée : quartiers pavillonnaires, zones d’activités et espaces sportifs.

Les enjeux de l’étude menée sont les suivants :  

  • Conserver la végétation naturelle du Gave de Pau.
  • Amplifier les continuité paysagères et écologiques.
  • Requalifier les bords de l’Ousse dans la continuité des aménagements de Bizanos.  
  • Repenser le lit de l’Ousse de bord à bord et dans le respect du Plan Prévention Risque Inondation afin de retrouver une continuité paysagère et écologique.  
  • Affirmer le canal Heid comme lien hydraulique et paysager entre ces deux entités.  
  • Amplifier l’axe existant parallèle au canal et le porter au statut d’espace public majeur à l’échelle de l’agglomération.  
  • Tisser un système d’espaces publics. 
  • Renforcer les interactions entre les rives.  
  • Prolonger la ligne de Fébus pour accrocher ce nouveau quartier et Bizanos à l’axe de transport central de l’agglomération.  
  • Dynamiser le quartier par une programmation adéquate et localisée.  
  • Constituer trois quartiers composant un ensemble, reliés entre eux par l’axe central mais chacun adapté à son contexte contigu / limitrophe. 
  • Créer un quartier homogène d’une grande qualité architecturale. 
  • Favoriser une programmation qui soit complémentaire à celle des centres de Pau, Bizanos et Gelos et générant une certaine attractivité.  
  • Créer de l’activité, de la vie en rez-de-chaussée des constructions.

Une composition en trois secteurs

Secteur gare :  une réflexion sur la notion du village et de l’artisanat aux abords immédiats de la gare est déterminante pour le projet. La mise en valeur de la Forge moderne permettra de conserver l’ambiance festive pour qu’elle puisse perdurer.

A l’intérieur du projet, le village des artisans aura trois interfaces riches en qualité urbaine et paysagère :  une interface avec le BHNS, une ouverture sur les berges de l’Ousse, une interface avec de nouvelles constructions marquant la porte d’entrée du site.

Secteur Dehousse : un patrimoine industriel à valoriser. Il est exceptionnel de trouver en situation aussi privilégiée un espace foncier, de plusieurs hectares, composé en majorité de nombreuses friches industrielles, entièrement à l’abandon. Un ensemble marqué notamment par l’enchevêtrement des bâtiments en ruine de l’ancienne usine Dehousse. Dans ce secteur, un nouveau quartier prendra place où les mobilités auront la part belle.

Secteur Rives du Gave : activer les rives est un acte crucial pour le développement des communes limitrophes, Bizanos et Gelos, intimement reliées à la ville de Pau et concernées par la présence du Gave. Dans le plan guide, les rives se retrouvent au cœur du projet avec la conception d’un franchissement nouveau vers les Haras. Cette nouvelle connexion a comme prolongement l’esplanade Heid et le boulevard des Pyrénées réconciliant ainsi les trois communes avec leur Gave. 

Les ambitions architecturales

© CHAMSS AROUISE - studio d'architecture

Les ambitions architecturales

Les ambitions architecturales du plan guide sont de 3 ordres :

  • La première est liée au positionnement de ce secteur. Ce site, visible depuis le boulevard des Pyrénées, affirme ses exigences et détermine les conditions architecturales.
  • La deuxième est liée au vocabulaire architectural avec une homogénéité des 3 secteurs, un ordonnancement précis en termes de composition verticale, de travées et de pente de toiture.  
  • La troisième ambition est celle des matériaux. L’architecture sera exemplaire dans le choix de ses matériaux et dans son style intemporel. 

Les ambitions paysagères

© CHAMSS AROUISE - studio d'architecture

Les ambitions paysagères

Chaque pièce du plan guide offre une ambiance paysagère, des principes de composition, des usages qui lui sont propres.

L’esplanade : lien visuel aussi bien que continuité paysagère, l’esplanade est support de circulation et d’usages récréatifs. Ce « socle urbain » permet les circulations de véhicules légers, bus, cycles, piétons. L’ensemble est fortement végétalisé.  

Les berges de l’Ousse : continuité paysagère du lit de l’Ousse, les berges sont renaturées et rendues aux différents usages possibles. C’est une entité constituée d’espaces ouverts ou clôturés, de rivages ou de quais, de lieux sportifs, de places et de ponts.

La lisière Sud : c'est la partie du parc urbain amarrant le quartier avec le Gave de Pau. Elle renforce le rôle de porte d’entrée au Parc Naturel Urbain des Rives du Gave. Elle est traversée par les deux axes liants le quartier à Gelos, ce qui en fait une façade d’entrée du quartier.

Les ambitions environnementales

Les ambitions environnementales se traduisent aussi bien dans le traitement des espaces publics que dans les modes et les matériaux souhaités dans les constructions.  

Priorité sera donnée à une végétalisation importante pour lutter contre les îlots de chaleur, améliorer le bilan carbone et apporter un cadre de vie agréable aux futurs usagers.  

Une zone d’expansion des crues est prévue le long de l’Ousse, au nord du projet, afin d’accompagner les mesures pour lutter contre les inondations. 

La dépollution du site fait partie intégrante des ambitions du projet.  

Afin de favoriser le développement des énergies renouvelables, il est envisagé de réaliser un réseau de chaleur à partir d’une boucle tempérée. 

Par ailleurs, le choix et la teinte des matériaux répondent aussi à une ambition pour lutter contre les îlots de chaleur, pour baisser le bilan carbone et assurer une pérennité des aménagements. L’utilisation de la pierre naturelle, de la brique, des pavés, du stabilisé, des joints enherbés, du bois dans les espaces publics sont autant d’éléments favorables à l’environnement Le choix de la couleur claire même pour les enrobés va également dans le sens des limitations des impacts sur l’environnement.

Pour les constructions, le cahier des charges insiste sur plusieurs points en faveur de l’environnement : matériaux locaux, durables, écoresponsables et biosourcés. 

Les ambitions en matière de santé

Des études montrent que notre santé dépend à 20% des facteurs environnementaux dont 70% émanent de l’aménagement. La volonté ici est la prise en compte des enjeux en matière de santé et de bien-être.

Dans la programmation, 5 000 m² sont dédiés aux aménagements sportifs, ludiques, voies vertes, promenades. Des pistes ou bandes cyclables seront mises en œuvre dans le quartier afin de relier la voie verte du parc naturel urbain, les voies cyclables en cours de création sur Bizanos et la piste cyclable du pôle d’échanges multimodal.

La cohésion sociale est par ailleurs assurée par la création de lieux de rencontres le long de l’Ousse, du canal et à proximité des lieux de vie.  

L’accessibilité aux différentes mobilités, aux lieux de loisirs et d’agréments, aux commerces de proximité, à une offre diversifiée en logements participent à l’amélioration du cadre et de la qualité de vie. 

Une concertation publique est prévue

Ce projet d’aménagement urbain, ambitieux et novateur, fera l’objet d’une concertation qui sera organisée dans les prochains mois pour recueillir les avis des habitants de l’agglomération.