12 décembre 2018
  • Partager

Le contrat de Ville pour des quartiers mieux intégrés

Le Contrat de Ville 2015-202 porte en priorité sur les quartiers prioritaires que sont Saragosse et Ousse des Bois. Il comprend aussi les quartiers de veille.

Nom
Mairie de Pau

Adresse
Direction Vie des quartiers, emploi et valorisation des compétences

Téléphone
05 59 27 85 80

Le Contrat de ville, c'est un projet social et urbain sur les quartiers prioritaires. Il favorise le développement économique, culturel, les déplacements et la mise en cohérence de toutes les actions de cohésion sociale.

Ce contrat, établi sur la période 2015-2020, s’appuie sur trois leviers principaux :

  • La mobilisation pour plus d’efficacité, de pertinence et de cohérence de l’action publique et une meilleure visibilité et optimisation des financements.
  • Une démarche intégrée grâce à la mobilisation de l’ensemble des services et des partenaires associatifs et institutionnels.
  • La participation des habitants et des autres acteurs du quartier via les conseils de citoyens.

Le projet mené sur le quartier retenu est global et concerté.

  • Global, parce qu’il traite les problèmes en tenant compte de toutes leurs dimensions.
  • Concerté, parce que les points de vue des acteurs de terrain et des usagers sont recherchés : ils renforcent la pertinence des décisions et l’efficacité des actions.

Le Contrat de ville est porté par le Groupement Intérêt Public – Développement Social et Urbain (GIP-DSU) qui a pour objet de mettre en place les actions.

Un engagement fort. Pour réduire les inégalités dont souffrent encore trop souvent les habitants des quartiers défavorisés et restaurer l'égalité entre les différents quartiers, la politique de la ville mobilise des crédits spécifiques. Ils s'ajoutent aux crédits de droit commun, qui sont ceux versés par l'Etat. Il ne s'agit pas d'opposer ces moyens, mais bien de les articuler. La politique de la ville affirme ce principe d'addition.

Deux quartiers prioritaires, douze quartiers de veille

Deux quartiers prioritaires de l'Agglomération ont été retenus : Ousse des Bois et une partie du quartier Saragosse.

Le quartier Dufau-Tourasse-Saragosse figure parmi les 200 sites éligibles pour les projets d’intérêt national du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Cette opportunité constitue une occasion pour définir un projet de renouvellement urbain susceptible d’aider à corriger les problématiques constatées sur le territoire Dufau-Tourasse en matière de mixité sociale, aménagement urbain, qualité et adaptation des équipements et de l’habitat aux besoins de la population, de maintien et développement de l’activité économique.

Douze zones sont classées en veille active :

  • A Pau : Berlioz, les parties des anciennes ZUS non retenues (Dufau-Tourasse et Ousse des Bois), une partie du Centre-Ville, Hauterive/Barincou
  • A Jurançons : le quartier du Stade
  • A Billère : les quartiers Lalanne et Château d’Este
  • A Lons : les quartiers Saint-Julien et Perlic
  • Les terrains des gens du voyage situés à Pau, Lons-Billère et Lescar.

Il s'agit dans ces quartiers de poursuivre la solidarité territoriale en matière de cohésion urbaine et sociale.

Le pilier cohésion sociale vise à réduire les écarts de réussite scolaire, à la mise en place d'espaces et d'actions dédiées aux familles, à la prise en compte des jeunes comme une richesse pour le territoire et limiter le non recours aux droits pour les habitants.

Le pilier emploi et développement économique vise à réduite les écarts de taux d'emploi entre les territoires prioritaires et l'agglomération et à favoriser la création d'activités économiques et commerciales dans les territoires politique de la ville.

Le pilier cadre de vie et renouvellement urbain vise à améliorer de manière significative la vie quotidienne des habitants des quartiers prioritaires et l'attractivité des quartiers. Cela passe par l'amélioration de l'habitat et la qualité urbaine, par une action volontariste sur le peuplement des quartiers et par une bonne gestion urbaine et sociale.

L'égalité entre les femmes et les hommes

C'est un droit fondamental qui peine encore dans les quartiers politique dela ville (comme ailleurs) à devenir une réalité dans un contexte marqué par la précarité, l’isolement, les freins à la mobilité sociale et géographique et les préjugés persistants. Les femmes ont parfois du mal à trouver leur place dans l’espace public, à accéder aux droits et aux services et à prendre part aux dispositifs participatifs. Les inégalités sont particulièrement persistantes dans le domaine de l’emploi et de l’activité économique. La prise en compte de cet axe implique un meilleur recueil des données sexuées afin de rendre visible les situations d’inégalités.

La prévention et la lutte contre les discriminations

Au sein du contrat de ville elles nécessitent une approche intégrée et transversale. L'essentiel des

discriminations étant systémiques, une réflexion commune doit conduire à un diagnostic partagé mettant en lumière les situations vécues et permettant de prendre la mesure de là nature, de l'ampleur et des mécanismes à l’œuvre. Cette réflexion doit déboucher sur des actions concrètes réparties dans les différents axes : scolarité, éducation, emploi, accès aux droits et aux services, accès au logement. Appréhender la question de manière transversale nécessite toutefois de construire une dynamique locale garantissant la pérennité dans le temps de la prise en compte de la question.

La jeunesse

Elle apparaît comme une thématique transversale et prioritaire. Elle fait l’objet d’une attention particulière pour chacun des piliers. Elle couvre une large tranche d’âge allant de l’enfance aux jeunes adultes ce qui permet à la fois de conduire une action éducative et préventive.

Du côté des enfants, l'accent sera mis sur la réussite éducative et le soutien à la parentalité.

Du côté des adolescents et jeunes adultes, une attention particulière sera portée aux jeunes en risque de décrochage ou rencontrant des difficultés d'insertion professionnelle. Les adolescents et jeunes adultes apparaissent en effet comme un public particulièrement fragilisé par les difficultés sociales du territoire, dans tous les domaines : la formation professionnelle, l'emploi, le logement et l'habitat, la formation, la santé, l'insertion sociale, la culture.

La citoyenneté, les valeurs républicaines et la lutte contre les phénomènes de radicalisation

À la suite des vagues d’attentats qui ont frappé le pays et visé les valeurs républicaines françaises, un axe transversal a été ajouté dans l’appel à projet depuis 2016. En effet, la politique de la ville doit permettre et encourager le dialogue avec les habitants, la promotion de la citoyenneté et des valeurs républicaines, et l'amélioration des outils pour échanger librement, en particulier avec la jeunesse et les populations les plus fragiles.

Plus de 12000 personnes concernées par les différentes actions

Sensibilisation-au-jardin---2018

Le Contrat de ville lancé en 2015 a permis la mise en place d'actions concrètes.

La programmation du Contrat a permis le soutien de 48 actions et de 35 acteurs bénéficiaires. Plus de 10.000 personnes ont fréquenté les actions.

Le programme de réussite éducative a permis l'inscription de 155 enfants et jeunes dans un parcours adapté.

Le Contrat local d'accompagnement à la scolarité a permis 47 actions avec 12 structures partenaires, soit 634 enfants du primaire et du secondaire concernés par cette action.

Les 70 ateliers de jeunes mis en place avec 17 structures partenaires ont regroupés 335 jeunes.

L'appel à projets de lutte contre les discriminations et pour l'égalité femmes-hommes a permis 15 actions menées par 9 structures partenaires. Plus de 1000 personnes les ont fréquentées.

La lutte contre les violences faites aux femmes
Contrat de Ville : appel à projet 2019