18 décembre 2020

Focus sur un artiste : peindre et courir avec Paul Iratzoquy

Paul Iratzoquy est un jeune artiste dont les deux passions : la peinture et la course, se nourrissent l'une l'autre. Deux de ses créations sont présentées dans l'exposition " Ici commence le chemin des montagnes #Paysages " au musée des Beaux-Arts de Pau.

Nom
Focus sur un artiste : peindre et courir avec Paul Iratzoquy

Adresse
Musée des Beaux-Arts de Pau, Rue Mathieu Lalanne, Pau, France

Téléphone
05 59 27 33 02

Tarifs
Entrée gratuite - port du masque obligatoire

Horaires
Du mardi au dimanche de 11h à 18h Suite aux annonces gouvernementales, le musée des Beaux-Arts de Pau est temporairement fermé au public.

" Le corps à la course, l'âme à la peinture "

Paul-Iratzoquy-0

Tout juste diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris (2019), Paul Iratzoquy, né en 1995, vit et travaille à Lembeye, près de Pau, où il pratique la peinture et la course à pied en montagne.

Le corps à la course, l'âme à la peinture

« La course et la peinture sont deux sœurs chronophages… J’ai souvent essayé d’arrêter de courir pour me consacrer uniquement à peindre, mais ce désordre émotionnel me précipite dans des crevasses complexes, mon trop-plein d’énergie me consume. Ma culpabilité à ne jamais abandonner ces deux labeurs si différents m’a poussé à cultiver la patience, la persistance, et une certaine maîtrise d’un équilibre essentiel à mes choix de vie.

À courir des heures entières, perdu dans la notion d’un temps qui n’existe plus, j’endure ce que je vois. Je me fatigue dans le paysage, mais son film qui défile sous mon corps ivre d’efforts et qui pénètre mon souffle et le berce, raconte au peintre l’histoire de la quiétude retrouvée… Je ne cherche pas à me fondre dans la nature, je la laisse faire et quelque chose en moi devient peinture… J’ai besoin de ces deux sœurs – course et peinture – pour être moi et communiquer en toute liberté avec le reste du monde. J’ai choisi mes dépendances et j’en suis heureux. » P.I.

L'atelier à Lembeye

Dans l'intimité de l'atelier

Une maison de famille, sur la place du Marcadieu. Les peintures sont exposées dans le salon, à côté des photos de famille. L’une des chambres de l’étage est transformée en atelier ; une autre, avec armoire en chêne et cheminée en marbre, accueille deux des cinq toiles de presque quatre mètres de large que Paul Iratzoquy présentait l’année dernière (juin 2019) pour son diplôme à l’École des beaux-arts de Paris. La provision de châssis est soigneusement rangée et le lavabo du cabinet de toilette sert au nettoyage des pinceaux. Par la fenêtre, on aperçoit la silhouette des Pyrénées. C’est ici qu’il peint.

9 photos

En savoir plus

Chronique d'un montage d'exposition au musée des Beaux-Arts
Le musée des Beaux-Arts : la richesse de ses collections et la variété de sa programmation
Focus sur un artiste : Victor Galos, un amoureux de la nature et du Béarn