03 mai 2019
  • Partager

La cantine scolaire propose de nouveaux plats, de nouveaux goûts

Nouveau cycle dans la fabrication des 9500 repas quotidiens, proposition de nouveaux plats, plus grande place du menu végétarien, plus grand respect des saisons et des normes environnementales : dès avril 2019 la cuisine communautaire répond aux attentes des consommateurs.

Nom
Cuisine communautaire

Adresse
Rue de l'Artisanat, 64140 Jurançon

Téléphone
05 59 98 78 56

Horaires

Cantines scolaires, crèches, portage des repas à domicile : chaque jour, la cuisine communautaire prépare 9500 repas à destination de consommateurs très différents, aux attentes et aspirations qui peuvent être éloignées.

Sur place, dans les bâtiments installés en bordure du gave de Pau à Jurançon, il s'agit de trouver la bonne articulation entre les demandes, la capacité de production, les différents contraintes de fabrication, de respect des chaines du chaud et du froid, la capacités évolutives des établissements où sont livrés les repas. Toutes ces données forment la trame alimentaire. Impossible de la changer tous les ans, mais les nouvelles dispositions prises dès avril 2019 permettent de la faire évoluer désormais jusqu'à deux fois par an !

Pour mieux marquer les saisons, le cycle des repas se transforme une fois au printemps/été, une autre à l'automne/hiver.

Le cycle des repas est entièrement revisité. Il passe de six semaines à huit semaines pour offrir des plats plus variés et moins fréquents.

Les menus végétariens se renouvellent puisque toute chaire animale disparaît de l'offre. Ces menus ne comporteront plus ni poisson, ni crustacés, ni mollusques pour laisser la place aux protéines végétales, aux oeufs et aux produits laitiers.

De nouveaux plats font leur apparition. Dans les cantines scolaires, certains enfants accueilleront avec joie les pâtes bio et semi complètes, agrémentées de sauce bolognaise ou carbonara. Parmi les nouveaux plats et nouvelles saveurs proposés : le couscous végétarien, les boulettes de boeuf sauce maïs ou encore les calamars.

La proposition s'enrichit également d'un repas végétarien pour tous, chaque mois. Jusqu'ici, il s'agissait d'une alternative au repas classique. A partir de l'année scolaire 2019/2020, la fréquence sera amenée à évoluer vers un repas végétarien par semaine, dans le respect de la loi EGalim. Elle permet notamment de renforcer la qualité sanitaire, environnementale et nutritionnelle des produits, et de favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous.

Rien ne change pour les menus à thème qui gardent toute leur place et agrémentent toujours l'année de moments festifs :

  • La semaine du goût reste en octobre un temps fort pour apprendre aux enfants de nouvelles saveurs
  • L'anniversaire de la naissance d'Henri IV sera toujours fêté le 13 décembre 1553
  • le repas de fin d'année est basé sur un menu de fête.