19 décembre 2018
  • Partager

La place de Verdun accueillante et sécurisée

Le réaménagement de la place de Verdun, inaugurée le 23 juin 2017 par François Bayrou, Maire de Pau, offre une capacité de stationnement plus accueillante et mieux sécurisée dans un cadre esthétique amélioré.

Le parking aérien offre 1300 places payantes du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 18h. La première demi-heure est gratuite, la demi-journée (matin ou après-midi) coûte 1 euro.

Deux types d'abonnements sont proposés: 10 euros par mois pour les résidents, 20 euros par mois pour les employés dont le lieu d'activité est dans la zone réglementée.

Un parking surveillé par quatre caméras de vidéo-protection. La balade plantée est également équipée de caméras de vidéo-protection.

110

Le nombre d’arbres qui agrémentent la place de Verdun

Une place végétalisée

La place de Verdun retrouve sa vocation initiale de jardin. Des espaces végétalisés sont rendus aux piétons et aux promeneurs qui ont par ailleurs vocation à dissimuler la vue sur le parking, assurant sa meilleure intégration dans le paysage rendu plus agréable par 110 arbres : une cinquantaine pour remplacer ceux absents et une autre cinquantaine pour remplacés les arbres dépérissants. Au Sud, des tilleuls abritent les salons, des platanes longent la rue de Liège et des ormes côté cours Camou.

La partie Sud de la place propose une nouvelle configuration avec un revêtement de dalles. La statue « Brave 18ème » est déplacée devant la caserne Bernadotte.

Dans le même temps, de nouvelles perspectives sont créées : depuis la rue d’Orléans et la rue Bordelongue, les aménagements réservent une magnifique perspective sur la caserne Bernadotte. Le long de la rue Bayard, les salons installés rues Marca et Corisandre permettent de profiter des vues sur le château et sur les Pyrénées.

Les côtés Sud, Est et Nord sont entièrement paysagers et fleuris, d’une bande plantée de chaque côté de la promenade de manière à la séparer du parking et de la route.

Les rues adjacentes aménagées

L’aménagement de la place de Verdun concerne l’ensemble du quartier.

La rue Maquis de Béarn est passée en deux voies au lieu de trois. Des jardinières sont installées tout le long pour dissimuler le stationnement sans pour autant créer un mur opaque. Ce système, amovible, favorise l’accueil de grands événements tels les arrivées du Tour de France.

La rue Bordelongue est désormais bordée d’une bande fleurie de manière à dissimuler le parking et à accompagner la perspective sur la caserne.

Le carrefour Bayard / Liège n’est plus géré par des feux mais par un système de priorités qui assure une plus grande fluidité de la circulation.

Le cours Camou est équipé d’un quai de bus et bénéficie d’une plantation d’ormes, arbre historiquement présent sur la place de Verdun.

La mise en scène des fêtes et des événements

Avant le XVème siècle, la Haute Plante est une zone de marécages insalubres utilisée en tant qu’étape de transhumance entre les Pyrénées et Bazas (Gironde).

La requalification réalisée en 2017 permet à la place de Verdun de se rapprocher du jardin qu’elle était au cours des XVIème et XVIIème siècles, Jardin de la Haute Plante aménagé sous l’impulsion d’Antoine de Bourbon.

Mais à la fin du XVIIème siècle, le site tombe en jachère avant l’aménagement d’une promenade publique.

Au début des années 1970, Verdun devient une immense place dédiée au stationnement gratuit en ville. Cette transformation, source de pollution atmosphérique et visuelle, se traduit par l’insécurité des déplaces piétons, un usage abusif du stationnement longue durée, anarchique et propice aux dépôt d’épaves. Occupé à 80% par des non-Palois, le parking Verdun est saturé dès 10h00 du matin, il ne favorise pas la rotation des véhicules et rend le stationnement impossible pour les actifs, les clients et résidents du centre-ville.


La mise en scène des fêtes et des événements