14 décembre 2018
  • Partager

La police municipale favorise les grands rassemblements populaires

Pau est à la pointe en matière de sécurité publique. Son organisation permet à la Ville de continuer à organiser les grands rendez-vous que sont, notamment, le XIV Juillet, la fête de la musique ou la fête des lumières.

Le contexte lié aux attentats et l'élévation du plan vigipirate à son niveau « renforcé- risque d'attentat» impose une vigilance particulière en ce qui concerne les manifestations organisées sur l'espace public, qu'elles soient culturelles, sportives ou festives.

Jusqu'au dramatique attentat de Nice du 14 juillet 2016 chaque manifestation faisait l'objet d'un examen en commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité présidée par le Préfet. Depuis cette date, en plus de la validation par ladite commission, les manifestations font l'objet d'un travail préparatoire sous l'angle spécifique du risque attentat et ce n'est qu'au regard des moyens de sécurité mis en œuvre par la Ville de Pau et l'organisateur qu'elles sont désormais autorisées.

Pour chaque manifestation impliquant un regroupement important de personnes sur l'espace public, une étude exhaustive des risques est réalisée avec les services de l'Etat. Face à chacun de ces risques identifiés, une action est entreprise tenant compte des expériences des autres collectivités lorsque cela semble pertinent.

Les responsables de la police municipale de Pau prévoient tout ce qui est prévisible, connu, tout en prenant les dispositions les plus discrètes possibles afin que la sphère sécurité ne crée pas une ambiance anxiogène pour les participants.

Dans ce nouveau contexte le rôle de la police municipale et des sociétés de gardiennage est fondamental puisque ces moyens supplémentaires à ceux de l'Etat déjà mobilisés permettent de mettre en place une sécurité optimale et conditionnent même l'autorisation de la manifestation.

Grâce à sa police municipale et aux moyens de sécurisation passive (herses, mobilier anti véhicules bélier, vidéoprotection des zones concernées) dans lesquelles la Ville a investi, les manifestations populaires sont toujours organisées.