L'attractivité du commerce en centre-ville confirmée sans contestation possible

21 janvier 2022

L'attractivité du commerce en centre-ville confirmée sans contestation possible

Elus de la majorité municipale, élus de la minorité et représentants du service Commerce ont ensemble parcouru le centre-ville de Pau élargi, rue par rue, et ont fixé à 10,7% le taux de vacance commerciale contre 17,2% en 2018. Un taux désormais équivalent à celui de Mulhouse, ville toujours citée en exemple pour son attractivité.

"Un épilogue à la controverse sur le commerce en centre-ville" : c'est ainsi que François Bayrou a présenté le pointage méticuleux et précis de la vacance commerciale dans Pau, effectué conjointement par des élus de la majorité menés par l'adjoint au commerce Thibault Chenevière, des élus de la minorité dont Jérôme Marbot et Sylvie Gibergues et les représentants du service commerce.

Ensemble, ils ont comptabilisé les 796 commerces dans un périmètre du centre-ville élargi pour aboutir au chiffre suivant :

  • 711 commerces occupés
  • 85 pas occupés
  • Soit 10,7% de vacance commerciale.

Le Maire de Pau se félicite de "cette méthode consensuelle qui permet d'annoncer un chiffre précis, pas controversé, qui démontre l'attractivité retrouvée du centre-ville de Pau".

Devenu le premier pôle commercial Sud-Aquitaine, au niveau de Mulhouse référence nationale en la matière, Pau présente même des chiffres plus flatteurs encore sur ses principales rues marchandes :

  • Rue Serviez : 1 cellule commerciale vacante sur 53, soit 1,9%
  • Rue Joffre : 5 cellules commerciales vacantes sur 69, soit 7,2%
  • Rue des Cordeliers : 3 cellules commerciales vacantes sur 44 soit 6,8

Sur ces chiffres, François Bayrou rappelle : "La norme veut qu'on parle de pleine occupation sur un pourcentage à 6-7% puisqu'il y a toujours des commerces qui ouvrent et d'autres qui ferment."

"Un point faible demeure", précise le Maire de Pau, "il concerne le Palais des Pyrénées, géré par un organisme bancaire qui pratique une politique de loyers élevés. Un point fort du centre-ville est devenu un point faible, mais je rencontre régulièrement les responsables de cet organisme et j'espère que nous trouverons la bonne solution."

Un souci contrebalancé par un rappel des prochaines échéances : "Lorsque sera conduite à son terme l'opération des Galeries Lafayette, le centre-ville aura un aimant extrêmement puissant !" 

L'évolution de la vacance commerciale

En 5 ans, le taux de la vacance commerciale a diminué de manière très nette. Il était de :

  • 17,2% en 2018
  • 16,2% en 2019
  • 15,6% en 2020
  • 12,4% en 2021
  • 10,7% en janvier 2022.

François Bayrou explique en cinq points la stratégie qui a permis ce résultat en si peu de temps :

  1. "Nous avons organisé autrement la piétonnisation et la circulation en centre-ville en créant la Boucle et les liaisons de parking souterrain à parking souterrain. Pau est ainsi redevenu un aimant qui a permis de reconstruire l'attractivité commerciale".
  2. "Nous avons reconstitué le coeur battant du centre-ville avec la réhabilitation des Halles, prolongées par la réhabilitation qui est en cours au Foirail, rue Carnot, Passage Carnot et nous avons favorisé l'installation d'emplois en centre-ville, comme prochainement à la Cité Judiciaire".
  3. Nous avons rendu le centre-ville agréable par une opération propreté et l'effacement des tags, par la reprise de bâtiments abandonnés comme le Foirail, l'Ecole des arts construite sur l'ancienne bibliothèque et bientôt la Sernam."
  4. "Nous avons soutenu puissamment la rénovation des façades".
  5. "Nous avons octroyé pendant la pandémie plus de 3 millions d'euros d'aides aux commerçants qui leur ont permis de franchir ce cap difficile".