26 septembre 2019
  • Partager

Le Funiculaire gratuit et rapide, toujours dans l'air du temps

Le Funiculaire appartient au patrimoine de la ville de Pau. Pratique, gratuit et très économe en énergie, il relie la Gare à la Place Royale.

Econome en énergie. La cabine qui descend fournit la quasi-totalité de l’énergie nécessaire pour tirer la cabine qui monte. Le moteur électrique ne sert qu’à donner l’impulsion nécessaire au démarrage, en particulier si la cabine montante est la plus lourde. Le Funiculaire, gratuit depuis 1978, est donc très économe en consommation d'énergie. Ils permet le transport de 30 voyageurs par cabine, chacune comprenant 4 compartiments.

L’idée du funiculaire a germé à la fin du 19ème siècle alors que Pau était une ville de villégiature connue dans le monde entier. Il fallait un système de transport qui permette aux riches touristes arrivés par la gare de rejoindre les grands hôtels de la ville haute sans effort.

C’est le projet de funiculaire à voie unique de l’ingénieur Bonnamy qui a été retenu en 1905.

Il fonctionne sur une voie unique pour deux cabines, qui se croisent au milieu de la montée, grâce à un ingénieux système de poulies qui guident les câbles des cabines. Les cabines roulent sur une monovoie au départ et à l’arrivée. Les rails se séparent après 70 mètres. De petits poulies (galets) guident les câbles.

Les poulies de déviation jumelles (d’un diamètre de 2808 mm) permettent de dévier la trajectoire du câble pour le mettre dans l’axe de chacune des deux cabines. Ces deux poulies tournent toujours en sens inverse l’une de l’autre.

La poulie moufleuse (d’un diamètre de 2900 mm) permet d’augmenter la capacité de levage en faisant passer le câble par plusieurs poulies. Le système peut ainsi lever de lourdes charges en appliquant relativement peu de force sur le câble.

La poulie motrice (d’un diamètre de 3010 mm) sert à transmettre le mouvement venant du moteur.

Le moteur électrique permet de contrôler la vitesse du câble, de manière à avoir une accélération en début de voyage puis une décélération en fin de voyage, et de voyager sans secousse. Le Funiculaire est également équipé d’un moteur de secours.

L'évolution du Funiculaire en neuf dates

1905 : le projet du Funiculaire à voie unique de l’entrepreneur en travaux publics bordelais Jean Bonnamy est retenu, sous la direction de l’ingénieur Schlussel. Le constructeur est Von Roll.

1908 : le Conseil Municipal concède l’exploitation du Funiculaire à la Société électrique du Funiculaire de Pau, constituée par Jean Bonnamy. Le 15 février à 7h, le Funiculaire transporte ses premiers passagers. Le voyage coûtait 10 centimes et le départ était annoncé au son d’une corne de brume. La station basse, de style Art nouveau, est à la hauteur du standing, tout comme ses cabines en bois.

Entre 1921 et 1960 : l’exploitation du Funiculaire est stoppée à plusieurs reprises en raison du vieillissement du matériel.

1961 : la Ville reprend l’exploitation du Funiculaire en régie directe. Les cabines en bois sont remplacées par des cabines métalliques.

1970 : l’exploitation du Funiculaire doit une nouvelle fois être arrêtée pour des raisons de sécurité. Il est question de le démonter.

1971 : le Funiculaire est sauvé et rentre véritablement dans le patrimoine historique de Pau.

1978 : le Funiculaire est remis en fonction après restauration. Il fonctionne désormais 7 jours sur 7 et les voyages sont gratuits.

En 1995, 2006, 2010 et 2015 : plusieurs opérations de réparation, de modernisation et de maintenance sont réalisées, ainsi qu’une grande inspection.

2019 : le designer Julien Gaubert imagine une identité visuelle pour le Funiculaire et dessine un uniforme haute couture pour les conducteurs. Le 20 millionième passager embarque depuis la remise en service de 1976.

Vendredi 20 octobre 2019, le 20 millionième passager comptabilisé depuis 1976 est monté dans le Funiculaire. L'occasion de présenter la nouvelle tenue, crée par Julien Gaubert, que portent les agents municipaux.

Le Funiculaire en quelques chiffres

0 € : le voyage est gratuit depuis 1978.

103 m : la longueur de la voie.

2 cabines en bois de teck verni avec une plate-forme à chaque extrémité pour les conducteurs à l'origine, remplacées en 1960 par des cabines métalliques vertes foncées sans plate-forme.

7330 kg : le poids de chaque cabine.

30 % de dénivelé de la station basse à la station haute. Le funiculaire passe de 178,60 m à 207,55 m d'altitude, soit près de 30 mètres : la hauteur maximum du viaduc est de 10m en tout point.

30 voyageurs : la capacité de chaque cabine, comprenant chacune 4 compartiments. La charge maximum utile est de 3000 kg.

39 cv : la puissance du moteur électrique. La vitesse de fonctionnement est de 1,3 m/seconde.

1 voie unique de 1m de largeur. Elle se sépare en 2 courbes à mi-parcours.

2000 passagers/jour en 2018.

29 m : le diamètre du câble.

3 minutes : les départs se font toutes les 3 minutes.