18 juin 2020
  • Partager

Le saviez-vous ? Quel est le lien entre un "orihon", le jardin de Kofu et André Labarrère ?

En 1975, le maire de Pau André Labarrère reçoit un "orihon" de Chikayoshi Kawaguchi, maire de Kofu au Japon.

Nom
Le saviez-vous ? Quel est le lien entre un "orihon", le jardin de Kofu et André Labarrère ?

Adresse
Usine des Tramways, Pont Lalanne, Pau, France

DSC-0029-complet

Lorsque Chikayoshi Kawaguchi Maire de Kofu au japon et André Labarrère se rencontrent le 18 août 1975, une proposition de jumelage entre les deux cités est faite lors d'une cérémonie sobre à l'hôtel de ville de Pau. A la suite de ce déplacement, Monsieur Kawaguchi exprime sa joie et sa gratitude envers les palois qui lui ont réservé un si charmant accueil.

Cette lettre écrite de sa main se présente sous la forme d'un orihon, livre bouddhiste japonais : plié comme un accordéon, chaque page fait face à une autre page écrite quand le livre est fermé et peut être ouvert à n'importe quelle page. Une fois dépliée, la lettre fait plus de 1 mètre de long.

Les 8 et 9 août 1977 une délégation japonaise de 84 personnes est reçue en fanfare à Pau afin d'officialiser le jumelage entre les deux villes. Tous sont venus assister au défilé costumé de samouraïs, cavaliers et fantassins officialisant ainsi le jumelage des 2 cités. Cet événement a eu lieu lors des fêtes des Vignerons à Pau et la ville de Kofu héberge quant à elle de grands vignobles japonais.

En 2005 la ville de Kofu est mise à l'honneur. Pour les 30 ans du jumelage, les Maires des 2 villes font aménager un parc de verdures inspiré des jardins nippons à deux pas des villas Nitot et Beït-Rahat. Un parc avec en point de mire le Pic du Midi d'Ossau, qui n'est pas sans rappeler le Mont Fuji à Kofu.

Traduction de la lettre

M. André Labarrère, Maire de Pau

Nous sommes les premiers jours d’été et la végétation reverdit.

Je vous félicite pour votre intense activité politique municipale.

Je vous remercie pour l’ouverture de l’exposition japonaise et en particulier pour la place importante que vous avez donnée à la ville de Kofu.

Ce sera l’occasion d’approfondir les liens d’amitié qui unissent Pau à Kofu.

Pour illustrer notre reconnaissance, nous vous avons envoyé quelques objets d’art concernant Kofu qui ont été bénis par deux moines Shinto (Okuyama et Chinjyu).

Comme je vous l’ai dit, en avril 1975, auront lieu les élections municipales ; Par conséquent, je pense qu’il est préférable de confier à la nouvelle équipe qui sera élue le soin de fixer la date de la visite prévue dans votre ville (à partir de mai 1975).

A cette occasion elle pourra sceller officiellement les liens unissant nos deux villes.

Je compte sur vous pour transmettre notre profonde reconnaissance à toutes les personnes à Pau qui s’impliquent dans la préparation et la réussite de cet événement majeur pour nos deux villes.

Je vous souhaite une bonne santé ainsi qu’à votre épouse.

Je ferai des efforts pour faire rayonner la ville de Kofu et le Mont Fuji.

Veuillez agréer, M. le maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Le 17 juin 1974 maire de Kofu Chikayoshi Kawaguchi