Les biodéchets se trient aussi en appartement

25 janvier 2022

Les biodéchets se trient aussi en appartement

Depuis le 12 avril 2021, deux résidences situées à Jurançon testent le tri à la source des biodéchets. Les premiers retours montrent l’adhésion des habitants. Ils ouvrent la voie à la généralisation de cette pratique dans toute l’agglomération d’ici 2023.

Les 273 logements des résidences « Les Vignerons » et « Les Vendanges » sont pionniers du tri des déchets alimentaires dans l’habitat collectif.

Epluchures, fruits et légumes gâtés, viandes et poissons parmi les restes de repas à condition d’être cuits, depuis le démarrage de ce dispositif, le service des déchets collecte chaque semaine entre 200 et 300 kg de déchets alimentaires pour ces deux résidences.

Cette expérience s’intègre dans la stratégie territoriale de gestion des biodéchets, adoptée par la Communauté d’agglomération afin de respecter les obligations de tri des biodéchets à l’horizon décembre 2023 conformément à la loi du 17 août 2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Ainsi, le dispositif sera étendu à près de 2 300 résidences, sur les 10 communes les plus denses de l’agglomération, d’ici deux ans.

Une solution selon le type de logement

A l’horizon 2023, chaque habitant, selon son type de logement, se verra donc proposer une solution pour ses biodéchets : une collecte séparée, avec bac et abri-bacs marron, pour l'habitat collectif de plus de 4 logements, et une gestion de proximité, avec composteur individuel ou partagé, plutôt réservée à l’habitat pavillonnaire et “petit” collectif.

Une étude préalable sera faite dans chaque résidence pour déterminer la solution la plus adaptée, selon la localisation, la taille, la gestion actuelle des déchets et le dimensionnement du local “poubelles”.

L’accent sera mis sur la promotion du compostage avec l’acquisition de composteurs individuels et collectifs.

Pour soutenir cet investissement estimé à près de 1,5 M€HT, la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées a déposé un dossier de candidature dans le cadre de l’appel à projets « Tribio », auprès de l’ADEME et de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Comme le prévoit la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées proposera d’ici fin 2023 une solution de tri des biodéchets à chaque habitant, soit sous forme de collecte (bac marron ou abri-bac) ou de compostage. Dans ce but, la stratégie territoriale de gestion des biodéchets a été lancée en décembre 2020. Comme le compostage permet de réduire le poids de sa poubelle à ordures ménagères d’un tiers, est un levier important avec les objectifs suivants :

  • Composteurs en habitats pavillonnaires : +1125 en 2022, + 2095 en 2023
  • Composteurs en immeubles de 2 à 3 logements : +100 en 2022, +50 en 2023

Une obligation légale, doublée d’une politique volontariste

Lauréate de l’appel à projet “territoire zéro déchet zéro gaspillage” du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable en 2015, la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées s’est engagée dans une démarche ambitieuse de définition de son nouveau modèle de Service Public de Prévention et de Gestion des Déchets (SPPGD).

Malgré les efforts de tri et de prévention menés jusqu’à présent, les déchets fermentescibles représentent encore plus du tiers des ordures ménagères résiduelles. Leur gestion demeure donc un enjeu majeur pour le service public. 

2630 tonnes

devraient être détournées de l’incinérateur entre 2021 et 2023, soit :

  • 350 tonnes valorisées directement au jardin par les habitants impliqués dans le compostage individuel ou partagé grâce à la mobilisation de 5200 foyers supplémentaires.
  • 2280 tonnes collectées séparément et qui seront valorisées également sous forme de compost via Valor Béarn, en charge du traitement des déchets.