15 avril 2020
  • Partager

Lucien Simon (Paris, 1861 –id, 1945 )

" Les Musiciens ", huile sur toile, 119x 150 cm

Nom
Lucien Simon (Paris, 1861 –id, 1945 )

Adresse
Musée des Beaux-Arts de Pau, Rue Mathieu Lalanne, Pau, France

Tarifs
gratuit

Horaires
Du mardi au dimanche de 10h à 18h Fermé le lundi

SIMON-2004

Artiste indépendant au rayonnement indiscutable, Lucien Simon, qui délaisse un académisme malmené à la fin du XIXe siècle sans pour autant se rapprocher des avant-gardes du XXe siècle, laisse une œuvre peu connue du public mais sans conteste d'une densité exceptionnelle.

Né dans une famille bourgeoise, Lucien Simon est un élève studieux et appliqué, qui hésita longtemps entre peinture et écriture.

Loin des artistes maudits aux destins tragiques, sans doute est-ce le revers de sa bonne fortune, son parcours sans accroc et sa longévité qui ne suscitent plus l'exaltation. Son œuvre, intimiste et raffinée, l'hiver à Paris, l'été dans sa résidence bretonne, se nourrit à la fois de la douceur d'un foyer heureux et de la compagnie de ses nombreux amis.

Peintre des traditions bigoudènes, Simon a représenté, lors de ses longs séjours en Bretagne, de nombreuses scènes inspirées du quotidien. Le musée des beaux-arts de Pau possède par ailleurs une remarquable " Parade de cirque forain " acquise en 1925.

Avec " Les Musiciens ", troisième acquisition d'une œuvre de Lucien Simon, le musée des beaux-Arts affiche explicitement la volonté d'étoffer sa collection dédiée à l'art figuratif de la première moitié du XXe siècle. Issue d'une commande exécutée pour l'escalier d'honneur du Sénat, cette toile est le détail d'une peinture murale consacrée aux arts. En effet, dans la composition qui orne le Palais du Luxembourg, proches et membres de sa famille s'adonnent à la lecture, à la peinture ou encore à la musique dans son atelier parisien de la rue Cassini.

Deux des cinq musiciens sont ici identifiés. Proche du pupitre, se tient le gendre de l'artiste. L'autre violoniste serait le gendre du peintre Georges Desvallières, ami intime de Simon.

Sachant saisir la fugacité d'un instant, l'artiste capte dans cette étude, comme une respiration, le moment de répit que s'accorde ce quintette entre deux morceaux.

Parallèlement à sa production artistique, Lucien Simon est un peintre comblé d'honneur. Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1927, il exerce de front une multitude de charges officielles. Il meurt à 84 ans, au sortir de la guerre, en laissant une production considérable. Un temps démodée, oubliée, son œuvre amorce aujourd'hui une lente réhabilitation à la faveur de rares expositions organisées depuis 1981.

Notice réalisée par DV

Les œuvres à découvrir

Visite virtuelle du Musée des Beaux-Arts avec zoom sur les oeuvres