04 mars 2021

Aesop’s Fables : la restauration d’un livre conservé à la Bibliothèque Patrimoniale

La Bibliothèque Patrimoniale de Pau se prépare à célébrer le 400e anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine. Une exposition est prévue pour l’automne et, d’ores et déjà, toute l’équipe de professionnels est à pied d’œuvre pour préparer les documents qui seront exposés. Dans ce contexte, un premier ouvrage conservé dans le Fonds anglais a déjà été restauré.

Nom
Aesop’s Fables : la restauration d’un livre conservé à la Bibliothèque Patrimoniale

Adresse
Avenue Gaston Lacoste, Pau, France

Téléphone
05 59 98 78 23

Tarifs
Gratuit

Adresse email
patrimoines@agglo-pau.fr

Horaires
Les jeudi et vendredi de 13h à 17h Sur rendez-vous

Site internet
www.pireneas.fr

Nous vous proposons de retrouver au travers de cet article les différentes étapes de la restauration du livre suivant :

Aesop's Fables : with text based chiefly upon Croxall, La Fontaine, and L'Estrange, new and enlarged edition / Esope ; illustrated by Ernest Griset. - London, Paris and New York : Cassell Petter & Galpin

Il est conservé à la Bibliothèque Patrimoniale de Pau sous la cote L 3476.

fables-aesop-restauration-11
  • Le dos du livre est manquant. Par conséquent, la couverture ne tient plus sur le reste du livre appelé “corps d’ouvrage”. 
  • Les couleurs de la couverture se sont dégradées par l’exposition du livre à la lumière et au soleil. 
  • Le tissu sur les coins est abîmé et on peut voir le carton qui lui aussi est endommagé. Ce phénomène est appelé “coins émoussés”. Les frottements ont provoqué une perte de matière. 
  • La couture des cahiers est dans un bon état. 

La restauration a pour but de reconstituer le dos du livre. Pour cela, l’insertion d’un nouveau cuir est nécessaire. Les plats détachés seront rattachés par des rubans qui seront collés contre le dos du corps de l'ouvrage. Après la réparation des coins et une retouche à l’aquarelle cet ouvrage rejoindra les collections de la bibliothèque. 

Les étapes de la restauration en images

Les travaux commencent par le détachement complet de la couverture de l’ouvrage. Ils seront mis de côté. 

Les pages de garde et de la serpente placée entre le frontispice et la page de titre seront supprimées. Ces éléments présentent des brunissures provoquées par l’oxydation métallique. Une serpente est une feuille de papier très mince destinée à protéger les illustrations contre le maculage (taches que pourrait faire l’encre sur la page opposée). 

Pour nettoyer le dos, on enlève les différentes couches de papier et les résidus de colle. Pour cette opération, on utilise du gel de Laponite et une spatule. La Lapointe est un gel nettoyant qui élimine les résidus de colle et permet le détachement facile du papier. Par ses propriétés absorbantes, elle humidifie sans risque d'auréoles. 

L’ex-libris collée sur la contregarde sera récupéré. On décolle l’étiquette également à l’aide du gel de Laponite. Cet ex-libris sera conservé et à nouveau intégré dans l’ouvrage après la restauration. Un ex-libris est une vignette artistique collée à l'intérieur d'un livre mentionnant le nom du propriétaire, ses armes, ou sa devise. 

Il est nécessaire de nettoyer des contreplats. Les contreplats sont les côtés verso de la couverture.

Ensuite, on fabrique de nouvelles pages de garde qui seront collées sur le bloc livre.  

En tête et queue du dos de l'ouvrage on rajoute des tranchefiles. Une tranchefile est un petit bourrelet tissé monté aux extrémités du dos d'un livre relié, pour maintenir les cahiers assemblés et consolider la partie débordante de la couverture. 

Sur le dos préalablement nettoyé on rajoute par collage une bande de mousseline qui lui donne une stabilité. 

Puis on colle trois rubans sur le dos qui permettront d'attacher les plats de la couverture. 

Exactement à l’emplacement des rubans on travaille trois encoches dans le contreplat dans lesquelles on insère les rubans par collage.

Après avoir logé les rubans dans les encoches, elles seront refermées avec les mêmes morceaux de carton découpés auparavant. Les plats sont alors attachés au corps de l’ouvrage. 

Maintenant, on peut rajouter un morceau de cuir pour reconstituer le dos manquant. Pour cela, on soulève la couvrure synthétique des plats sur une largeur de 2 cm pour dégager l’emplacement du nouveau cuir. 

La bande de cuir qui sert de nouveau dos est renforcé à l’intérieur par un morceau de carton fin, appelé faux dos. Le cuir est inséré est collé entre le carton et la toile soulevé. 

L’ouvrage doit sécher sous poids. L’aiguille insérée sous le poids sert à bien marquer le mors. On appelle le mors toute partie de liaison entre le dos et les plats d'un livre. 

Pour finaliser la restauration de l’ouvrage, on répare des coins émoussés à l’aide de papier japon. Le papier japon, fabriqué à base de fibres végétales de l’écorce de mûrier "kozo" est très résistant et neutre. Il présente de nombreuses qualités en matière de restauration de livres anciens. Ce papier japon d’un grammage de 6 g est collé avec de la colle d’amidon en plusieurs couches sur le coin pour combler les lacunes. La colle d’amidon est un produit naturel réversible à l’eau, destiné à encoller des matériaux légers comme le papier, les fibres naturelles, le carton. Grâce à son PH neutre elle n’altère pas les matériaux. Les coins sont ainsi reconstitués. 

Une page de garde supplémentaire est collée sur l’ensemble du contreplat et la page de garde de droite. Puis l’ex-libris, retiré et mis de côté au début des opérations de restauration, est intégré. 

La dernière étape consiste à retoucher à l’aquarelle les coins réparés et les partis délavées des plats. 

La couverture est cirée avec la cire Renaissance chauffée qui redonne une brillance à la couverture du livre et qui le protège. 

Le livre après la restauration

Le livre restauré peut maintenant rejoindre le fonds anglais de la Bibliothèque Patrimoniale et il sera exposé à L’Usine des Tramways à l’occasion du 400e anniversaire de Jean de La Fontaine du 15 octobre au 15 décembre 2021.

La bibliothèque patrimoniale côté pratique : horaires et accés
Pireneas, la bibliothèque numérique des ressources pyrénéennes
La Bibliothèque Patrimoniale, qu'est-ce que c'est ?