17 juillet 2019
  • Partager

Pau offre une fontaine à Rébénacq

François Bayrou a honoré une promesse vieille de 158 ans. Le Maire de Pau a offert et inauguré avec Alain Sanz, Maire de Rébénacq une fontaine promise en 1851. Cet ouvrage est la contrepartie de l’octroi à la Ville de Pau par décret impérial de capter son eau potable dans l’œil du Néez sur le territoire de Rébénacq.

Lors de l'inauguration de l'usine de Guindalos en janvier 2018, Monsieur le Maire de Pau avait rappelé la promesse qui avait faite par ses prédécesseurs d’ériger une fontaine au centre de Rébénacq pour y disposer de l’eau du Néez voilà bien longtemps.

L’eau étant devenue disponible dans chaque maison depuis 1966 et la place de la mairie de Rébénacq ayant fait l’objet d’une réhabilitation en 2013, il n’était plus opportun de disposer la fontaine au centre du village. Le Conseil municipal de Rébénacq a donc proposé de réhabiliter la Houn dòu Càssou (source du chêne), au quartier de la Garenne, dont les eaux sont ferrugineuses. Elle constitue l’un des témoins des sources anciennes utilisées jadis. 

La fontaine a été imaginée par la paysagiste Céline Desmoulière, en collaboration étroite avec le Conseil municipal de Rébénacq. De type rocaille, elle s’intègre parfaitement dans son environnement en imitant un paysage de montagne. Elle est accompagnée d’un panneau explicatif. Un second panneau a été positionné un peu plus loin, à proximité d’un regard d’accès à l’ancien canal de 1865, qui alimentait l’usine d’eau potable de Guindalos jusqu’en 1950, également mis en valeur.

Le projet a été financé par la Ville de Pau et trois mécènes : les carrières Laplace, la SEIHE et la SNATP.

Sensibilisation aux enjeux de l'eau
La qualité de l'eau