19 novembre 2019
  • Partager

Saragosse innove avec une résidence intergénérationnelle

Un résidence intergénérationnelle va être construite au quartier Saragosse. Proche de toutes les commodités, dont la place Laherrère avec son marché et ses services, du centre-ville de Pau via Fébus. Ce bâtiment fait la part belle à la nature et à l’environnement.

Face au vieillissement de la population, à Pau où plus 30% de la population à plus de 60 ans et 14% plus de 75 ans, une réflexion pour répondre aux besoins en logement des personnes âgées s’engage.

Au-delà de l’adaptation des logements existants dans le parc ancien, une nouvelle forme de réponse émerge dans le neuf sous la forme de résidences sociales intergénérationnelles portées par les bailleurs sociaux.

Dans ce cadre, le terrain situé à l’angle des avenues Saragosse et Federico Garcia Lorca va connaître une nouvelle vie. A la place de l'ancienne résidence universitaire Corisande d’Andoins, le projet prend place sur un des sites de diversification de l’offre identifiés dans le cadre du projet de renouvellement urbain sur le quartier Saragosse :

La résidence intergénérationnelle, de 4 étages, est composée de 44 logements de typologies variées : 23 T2, 13 T3, 6 T4 et 2 T5 à destination des seniors et des familles. 21 logements sont adaptés aux séniors et 23 sont à destination des familles.

Ce projet présente les caractéristiques d’une résidence intergénérationnelle thématique, thème à définir, mais compte tenu du contexte d’écoquartier, des activités en lien avec la nature pourraient être réfléchies. Déjà, une salle commune sera dédiée à ces activités qui seront pilotées par des associations locales.

Ce projet tient compte des différentes prescriptions urbaines et sociales :

  • Il s’inscrit dans le plan de référence du quartier Saragosse et tient compte des critères de cohérence urbaine, architecturale et paysagère définis
  • Il s'appuie sur la charte de développement durable garante de la mise en œuvre d’un éco-quartier.

Ses atouts :

  • Une offre qui mixe les publics. Personnes âgées et familles se mélangent dans des appartements aux typologies variées et évolutives.
  • Une offre abordable dans la mesure où il s’agit de logement social : entre 300€ et 350€ par mois pour un T2. Le reste à vivre des personnes âgées reste suffisant pour qu’elles restent autonomes et donc évitent l’isolement.
  • Un environnement favorable à proximité de la Place Laherrère, située à moins de 300 mètres : proximité des équipements, services, offre de transport en commun.
  • Une forme d’habitat qui promeut le vivre ensemble à travers son ouverture sur le quartier et une animation régulière au sein de la résidence qui propose une salle commune.

Cette résidence intergénérationnelle, c'est un projet qui fait la part belle à la nature et à l’environnement avec un jardin partagé en pied d’immeuble, un parking souterrain, une salle commune en rez-de-chaussée. Elle sera ouverte aux habitants de la résidence et aux associations. Elle sera un vrai lieu de rencontre et favorisera les liens entre les différentes générations.

La résidence en dates et en chiffres

Le programme :

  • Foncier : 2663 m²
  • 44 logements (2 893 m² Shab)
  • Livraison : courant 2022
  • 21 logements seront adaptés aux seniors
  • Une salle d’animation thématique de 80 m²
  • 44 places de stationnement dont 34 places en parking souterrain.

L’immeuble sera labellisé Haute Sécurité Santé par l’Apave certification et certifié Haute Qualité Environnementale par Cerqual.

Le calendrier :

  • Septembre 2019 : acquisition de ce foncier par l’EPFL (convention de portage Ville/ EPFL)

Désignation de la maîtrise d’œuvre, le cabinet ACTA qui a réalisé les premières faisabilités.

  • Novembre 2019 : premières esquisses validées par Logevie.
  • Décembre 2019 : dépôt d’un permis de construire et dépôt d’un dossier de demande d’agrément au titre du logement social.

Financement et calendrier du projet

Le coût de revient du projet est de 6,4 millions d’euros. Les subventions accordées sont de l’ordre de 509 100 € au total , ainsi réparties :

  • Etat : 158 400 € (88 500 € + 69900 € PLAI adapté)
  • Communauté d'Agglomération : 112 700 €
  • Ville de Pau : 88 000 €
  • Département : 150 000 €