Association departementale de la medaille de la famille francaise

défendre les intérêts et les valeurs des familles nombreuses

Thématique : Interventions sociales

Type de public : Tout public

Adresse
19 avenue Gaston Phoebus 64000 Pau

Adresse du siège social
19 Avenue Gaston Phoebus, 64000 Pau

Téléphone
05 59 32 17 71

Adresse mail
douce.francoise@aliceadsl.fr

Le mot du président

 La famille nombreuse:10% des familles, 40% des générations futures

La famille nombreuse aujourd'hui c'est:

un signe de confiance dans la vie.

une école de solidarité et de don de soi.

un lieu où sont multipliées les joies comme  les peines que l'on partage.

 

La famille nombreuse, un projet passionnant


Présentation de la Médaille

  La médaille de la famille est une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou qui ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites, et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation. (art. D215-7 du Code de l’Action Sociale et des Familles).

   Elle symbolise la reconnaissance de notre pays envers les couples qui élèvent ou ont élevé de nombreux enfants.La médaille de la famille est une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou qui ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites, et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation. (art. D215-7 du Code de l’Action Sociale et des Familles).

  

Pourquoi la demander

  Pour faire savoir la joie et la force qu'apportent de nombreux enfants.

   Pour témoigner de la vitalité et de la richesse que la famille nombreuse apporte à la société.


Comment se fait la demande ?

La demande peut être faite par un tiers ou par vous-même.

Le maire de votre commune peut proposer.

- Ou vous retirez le dossier dans votre mairie ou à l'Union Départementale des Associations Familiales de votre département de résidence. ( UDAF)

ou le téléchargez le ici :

- Le dossier que vous aurez remis à votre mairie est examiné par le maire de votre commune, il le communique à l'UDAF qui assure le secrétariat.

- En définitive, le préfet du département de résidence décide de l'attribution de cette distinction.

 La médaille était traditionnellement remise le jour de la fête des mères par le maire de la commune, mais elle peut être remise à une autre date.   

 Voir les textes officiels :


Comment instruire les dossiers de demande de la Médaille de la Famille ?

Les textes du Code de l'Action Sociale et des Familles

Les textes applicables sont contenus dans le Code de l'Action Sociale et des Familles, partie réglementaire, Livre II, Titre I, Chapitre V, Section 3, Médaille de la Famille, aux articles D 215-7, à D 215-12

Interprétation de la Fédération de la Médaille de la Famille

Comment appliquer les textes dans l'instruction des dossiers ?


Historique

La Médaille de la Famille Française a été instituée par un décret du 20 mai 1920.

La médaille de la Famille Française a été créée par décret du 26 mai 1920, signé par le président Paul Deschanel, à la suite d'un rapport présenté par Jules Louis Breton, ministre de l'hygiène de l'assistance et de la prévoyance sociales.

Dès 1904, il existait une Union Fraternelle des Pères de Famille Méritant, avec une mention spéciale pour les mères de famille lors de la remise annuelle du prix de Haut Mérite Maternel.

En 1908 se crée la Ligue Populaire des Pères et Mères de Familles Nombreuses.

Le 16 juin 1918 eu lieu à Lyon la première Journée des Mères à l'initiative de Monsieur Auguste Isaac président de « La Plus Grande Famille ».

En 1919, il y eu une « journée des mères de famille nombreuse » et en 1920, après la création de la Médaille de la Famille Française, on célébra la Première Journée Nationale des Mères de Famille Nombreuse.

À la fin de la guerre de 1914-1918 il y avait déjà eu les mouvements de reconnaissance de la Nation envers les mères de famille qui avaient assumé leur rôle et celui de leurs époux pendant quatre ans et l’assumaient encore à la suite du décès du chef de famille au champ d'honneur.

Dans son argumentaire M. Breton insistait sur la natalité, mais surtout sur la valeur humaine au sens moral : « nous insistons sur ce point que, pour mériter cette récompense, il ne suffit pas de mettre au monde des enfants, il faut encore savoir les élever et s'efforcer en toute occasion, par le conseil et par l'exemple, de leur inculquer une saine éducation morale. »…« Nous ne devons rien négliger de ce qui peut encourager les mères françaises à faire à la maternité la part qu'elle doit avoir dans l'idéal de ce qui fonde un foyer. Que la mère de famille soit honorée comme elle doit l'être, qu'elle se sente entourée du pieux respect et de la déférente sollicitude de ses concitoyens au lieu de se heurter à l'indifférence pour ne pas dire à la malignité publique ; que l'importance et la grandeur de son rôle social apparaisse aux yeux de tous »…. « La République doit témoigner d'une manière éclatante de sa gratitude et de son respect envers celles qui contribuent le plus largement à maintenir par leur descendance le génie et la civilisation, l'influence et le rayonnement de la France ».

Il fut donc institué un ordre de récompenses honorifiques pour les mères qui ont pris à cœur d'élever dignement de nombreux enfants. Ce témoignage d'estime publique sera remis aux mères de nationalité française qui « par leurs soins éclairés, leur activité laborieuse et leur dévouement auront fait un effort constant pour inspirer à leurs enfants, dans les meilleures conditions d'hygiène physique et morale, l'amour du travail et de la probité et le souci de leurs devoirs sociaux et patriotiques ».

Ce décret fut modifié en 1983 avec l'ouverture de la décoration :

- à la mère et à son conjoint lorsque l'époux et tous les enfants sont français,

- au parent français lorsque tous les enfants sont français mais l'un des conjoints étranger.

Elle devient Médaille Française de la Famille.

En 2004, nouveaux changements, elle devient la Médaille de la Famille ; mais c'est quand même une reconnaissance de la Nation, et ni les dossiers, ni les insignes ne changent.

En 2013, le décret du 28 mai a modifié les critères d'attribution de la Médaille de la Famille et a même modifié les insignes, supprimant les degrés de bronze, argent et or.

Désormais, « peuvent obtenir cette distinction les mères ou les pères de famille élevant ou ayant élevé au moins quatre enfants français dont l'aîné a atteint l'âge de 16 ans, qui, dans l'exercice de leur autorité parentale, ont manifesté une attention et un effort constant pour assumer le rôle de parents dans les meilleures conditions morales et matérielles possibles ».

Cependant dans les discours successifs des présidents de la République lors de la remise annuelle à l'Élysée, qu’il s'agisse de M. Sarkozy ou de M. Hollande, les grandes qualités de la famille nombreuse sont toujours les mêmes : la solidarité, l'ouverture à la vie, l'école de la vie, la transmission de la mémoire et la famille nombreuse restent l'atout qui permet à la France de préparer son avenir.


Nos valeurs

La famille, cellule de base

 

Le mariage

 

La solidarité intergénérationnelle

 

S.D.F. = Sans Domicile Familial

Lu pour vous dans le Courrier des Lecteurs du Figaro Magazine du 13 décembre 2008:


Des SDF peuplent les trottoirs et les bancs de nos villes. Des hommes ou des femmes vivent dans des cabanes, meurent gelés. Pour la plupart des cas, la cause est simple : la faillite des couples. On se sépare, avec ou sans enfants, après cinq, dix ou quinze ans de vie commune. Deux logements au lieu d’un, deux cuisines, deux TV, deux chauffages, une pension alimentaire à payer, les frais de justice, le restaurant le dimanche avec les enfants pour faire mieux que l’ex… Qui pourrait tenir avec un seul revenu ? Alors on rogne sur le logis, sur les repas, sur l’hygiène, sur les vêtements, on ne se rase plus, on ne se lave plus, on perd son emploi. Regardez combien ceux qui appellent au secours pour manger ou se loger sont des adultes seuls avec des enfants.

Georges-André Lafitte 40130 Capbreton


Notre Bulletin


Décembre 2018

 

Juillet 2017

 

Décembre 2016

 

Décembre 2015

 

Juin 2015

 

Décembre 2014

 

Juin 2014

 

Décembre 2013



Activités

  • Examen annuel des dossiers de demandes de médaille
  • Promouvoir la famille et ses valeurs et veille sur toute la législation à ce sujet


  • Promotion de la Médaille de la Famille

La Fédération

*  fait connaître la Médaille et ses valeurs auprès des maires et des institutions.

 

*  promeut la Médaille auprès des familles nombreuses.

 

*  veille au maintien des valeurs fondatrices de la Médaille.

 

   La Fédération approfondit sa réflexion sur la notion règlementaire d'éducation"dans les meilleures conditions morales" (Article D 215-7 du CASF) et observe que par cette expression même de " meilleures conditions...morales" l'article D 215-7 implique la stabilité du couple parental et un exercice conjoint de l'autorité parentale au sein du foyer.

  Car le mariage est non seulement un contrat donnant naissance aux obligations mutuelles de fidélité, secours et assistance à la charge des époux, mais également une institution de nature sociale qui sanctionne l'insertion du couple dans la société. La conséquence immédiate du lien social créé par le mariage est le caractère indivisible de la filiation que les pères et mères mariés assurent à leurs enfants. Cette filiation indivisible est source de sécurité juridique, éducative et affective et elle assure dans les meilleures conditions l'exercice conjoint de l'autorité parentale sur l'enfant issu du mariage.

  En effet la notion d'éducation renvoie à celle d'autorité parentale indispensable à toute éducation. D'après l'article D 215-12 du CASF (partie règlementaire), le comportement du titulaire de la Médaille et celui de son conjoint doivent être tous deux exemplaires faute de quoi le retrait de la décoration peut être prononcé. Selon l'alinéa 3 de det article: "les chefs des parquets transmettent aux préfets copie des décisions rendues en matières criminelle, correctionnelle ou de place à l'encontre des titulaires de la Médaille ou de leur conjoint".

  C'est bien confirmer que l'éducation des enfants leur est délivrée conjointement par les deux époux, chargés ensemble de la direction morale et matérielle de la famille ( art 213 c.civil).

  Il serait illogique de décorer, en la personne d'un des parents, une famille dans laquelle l'autorité parentale conjointe des deux époux ne s'exerce pas sur tous les enfants. Cette situation est celle des familles recomposées après divorce, comprenant des enfants sur lesquels s'exerce une autorité parentale conservée sauf exception par l'ex-conjoint de l'un de ses parents, autorité donc extérieure à la famille décorée.

  •   Dans le cas d'un divorce, pour que ce dernier puisse par dérogation obtenir la Médaille, et dans le silence des textes, une instruction pertinente de la candidature devrait comprendre la production par le candidat, du dispositif de jugement de divorce précédant son actuel mariage ( ainsi que le précise la note de service du Ministère des Affaires sociales n°93/6 du 19-05-1993), établissant que le divorce n'est pas prononcé à ses torts ou par consentement mutuel.
  • Journal de la Fédération nationale envoyé à tous les adhérents de l'association


  • Actualités https://www.medaillefamillefrancaise.com/resolveuid/b3aad5260386f97112adbf738d01e2c3
  • Le bulletin de la fédération nationale est envoyé à chaque adhérente des associations départementales de la médaille
  • Lettre trimestrielle de la Fédération nationale envoyée sous forme électronique à toutes les présidentes des associations départementales de la médaille


Affiliations

Fédération nationale de la médaille de la famille française FNMFF

Adhésions

Peuvent adhérer toutes personnes décorées de la médaille de la famille.

Prix annuel de l'adhésion : 10 euros

Planning

Projet pour le centenaire de la Médaille de la Famille à l'étude

Cette association n’a encore renseigné aucun événement.

Cette association n’a encore ajouté aucune image à sa galerie.